Les designers Max Frommeld et Arno Mathies ont eu la brillante idée de coupler des articulations en plastique moderne à une structure en bois de luge traditionnelle, formant une luge solide pouvant être pliée à plat !

Folding-Sled-by-Max-Frommeld-and-Arno-Mathies-bb_dezeen_784_1

Cette luge pliante comprend une paire de patins en frêne, un siège articulé en plastique, et un mécanisme liant les deux parties et permettant à la luge d’être mise à plat rapidement.

Folding-Sled-by-Max-Frommeld-and-Arno-Mathies_dezeen_468_1

Le siège du traîneau est découpé et fabriqué à partir de plastique recyclable avec un procédé de fabrication commandée par ordinateur. Le bois de frêne utilisé pour les patins provient d’une scierie locale qui utilise une méthode vieille de plus d’un siècle pour rendre le bois malléable en le faisant chauffer grâce à la vapeur.

I_002

« Le bois de frêne est particulièrement adapté à la construction de traîneau et au modelage à la vapeur » a déclaré Max Frommeld. « C’est un bois poreux ce qui signifie qu’il est particulièrement solide mais qu’il a une croissance relativement rapide. »

Folding-Sled-by-Max-Frommeld-and-Arno-Mathies-bb_dezeen_784_5

«Notre fabricant de luges Graf Schlitten est situé autour du lac de Constance dans le nord-est de Swizterland», a expliqué Frommeld. « Le frêne nécessite d’avoir des sols humides pour pousser, de sorte que les bois le long du lac de Constance et ses environs sont idéaux. De plus, le modelage du bois par la vapeur est une tradition de longue date dans cette région de la Suisse.  »

Folding-Sled-by-Max-Frommeld-and-Arno-Mathies-bb_dezeen_784_3

Le spécialiste Suisse de la luge Graf Schlitten a été engagé pour fournir les patins en bois. Les concepteurs ont réussi à obtenir assez d’argent pour financer les premiers cycles de production et un appel sur Kickstarter leur a permis d’obtenir plus de £ 5000 dans les premières 24 heures de publication.

Folding-Sled-by-Max-Frommeld-and-Arno-Mathies-bb_dezeen_784_2

Pour plus d’informations, vous pouvez aller sur le site d’Arno Mathies.

Source :

Dezeen