Pour débuter la série «le regard d’asa2002» nous vous proposons aujourd’hui de nous pencher 5 minutes sur le projet de Guillaume Delvigne: les lampes 72, 144, 300 dpi.

Parce que c’est beau, que cela a l’air très simple et plein d’humour

Cette série de suspensions reprend le concept de la résolution cher à nos designers et graphistes : le dpi (Dots per inch=pixel par pouce). Pour faire simple plus cette valeur est élevée, meilleure est la qualité d’une image.

Guillaume Delvigne a transposé le dpi à ses lampes pour proposer sur un même modèle, 3 versions plus ou moins nettes, traduites par 3 textures différentes.

Sur la version 72 dpi, on voit nettement les «pixels» représentés par une crénelure épaisse, alors que la version 300 dpi est entièrement lisse. Original, extrêmement efficace, effet garanti, plus simple tu meurs…

Ces suspensions sont disponibles pour 175 euros (prix unitaire) chez industreal

Guillaume Delvigne

Guillaume_DelvigneNé en 1979 à St Nazaire, il vit et travaille à Paris.

Diplômé de l’Ecole de Design Nantes Atlantique en 2002.

Designer freelance, son activité se partage entre des
collaborations pour des agences et des travaux personnels.

Il est membre du collectif de design Dito, composé de 10 jeunes designers animée par le désir de produire ensemble une force de proposition créative rompant avec les usages courants et individuels dans la conception du design.

Via kdpatton