Le studio de design Londonien Industrial Facility a collaboré avec la compagnie de luminaires suédoise Watsberg pour créer des lampes qui font office de chargeurs via de multiples ports USB.

Industrial-Facility-lights-for-Wastberg-Stockholm-design-week-2015_dezeen_468_4

En effet, les lampes en aluminium W152 d’Industrial Facility comprennent trois ports USB intégrés à leur base. Ceux-ci peuvent détecter les besoins en énergie des appareils connectés afin de leur fournir une charge rapide et adaptée à chacun.

« Pendant longtemps, les lampes ont été une expérience électrique – la lumière étant la preuve qu’un courant électrique passait à travers un filament » expliquent Sam Hecht et Kim Colin, les fondateurs d’Industrial Facility. « Mais maintenant, les lampes modernes sont devenues méconnaissables, elles ne sont plus le sujet de l’électricité mais de l’électronique. »

Industrial-Facility-lights-for-Wastberg-Stockholm-design-week-2015_dezeen_468_3

La lampe a deux versions : une avec une lumière directe de travail et une pour une lumière d’ambiance. Les deux sont capables de tourner sur 360 degrés et disposent chacune d’une ampoule LED de 6W.

La version d’ambiance dispose d’une tête sphérique avec une sorte de capuchon noir et la version de « travail » a une tête rectangulaire fixée à un angle légèrement supérieur à un angle perpendiculaire à son socle.

Chaque port USB fournit jusqu’à 3 ampères de puissance : assez pour charger la dernière génération d’ordinateurs portables. Chaque charge est indépendante et à un rythme adapté à l’appareil connecté.

Industrial-Facility-lights-for-Wastberg-Stockholm-design-week-2015_dezeen_468_2

« Les cartes de circuits imprimés, les micro-puces, les diodes et les interfaces sont maintenant les composants de base qui nous donnent un meilleur contrôle, une meilleure économie d’énergie et offre une plus grande durée de vie à l’objet. » ajoutent les concepteurs. « Cette transformation est une chance d’offrir de nouvelles possibilités à la rencontre entre la lumière et l’électronique. »

Cependant, les concepteurs ont tenu à souligner que c’était un projet né des exigences de la vie contemporaine plutôt que de la technologie contemporaine.

« L’intérêt n’est pas de créer des gadgets, quelles que soient les réalisations technologiques » affirment-ils « mais il s’agit plutôt d’une affirmation de la manière dont nous vivons. Partout où la lumière est disponible, l’énergie est souvent nécessaire pour recharger tout notre attirail d’appareils électroniques. »

 

La lampe dispose également d’un micro-commutateur programmable qui permet à l’utilisateur d’éteindre ou d’allumer la lampe et il lui suffit de maintenir l’interrupteur pour ajuster la luminosité.

La lampe est disponible avec une finition anodisée en aluminium noir ou naturel.  Le socle USB peut être posé librement, accroché au mur ou intégré dans des bureaux, des armoires ou des tables.

Ces lampes seront inaugurées cette année au Salon du Meuble de Stockholm.

 Sources :