Apres la superbe lampe DKYM du designer anglais Jake DYson que nous vous présentions il a quelques temps, nous vous proposons aujourd’hui son projet de lampes motorisés Motorlight.

Avec ce projet, nous passons directement dans une nouvelle génération d’éclairage variable. Finis les simples variateurs qui permettent uniquement de tamiser ou d’augmenter la lumière.
Les lampes Motorlight peuvent être utilisées individuellement ou en groupe pour créer de magnifiques ambiances dans vos intérieurs.

L’ingénieux système offre à son propriétaire la possibilité de choisir un éclairage entre un faisceau fin très concentré ou un plus large donc plus diffus en fonction de ses attentes.

Les appliques Motorlight sont motorisées et gérées via une télécommande, qui peut gérer jusqu’à 30 appliques simultanément, vous permettant de contrôler l’axe de la lumière et la luminosité de chaque luminaire, individuellement ou en groupe. L’obturateur motorisé s’ouvre en douceur entre le maximum et l’angle minimum avec un cycle de 24 secondes.

Un petit dessin…

Comme l’aurait dit Napoléon (on est pas vraiment sûr, mais c’est ce qui se dit sur internet, donc c’est forcement vrai !), Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours. Voici donc un joli schema explicatif

jake-dyson-motorlight-wall

Des petites vidéos…

Comme il s’agit ici d’un objet motorisé, autant voir ces appliques en fonctionnement.

Avec les appliques Motorlight, nous sommes sur un magnifique produit de haute technologie et, malheureusement pour nous, son prix va avec…

Comptez 395€ par lampe et 45€ pour la télécommande. Si ce prix ne vous refroidit pas, vous pouvez les commander sur la boutique en ligne de Jake Dyson.

Ce système est aussi disponible en version «sol» pour la modique somme de 695€.

A propos de Jake Dyson

jake-dyson
Jake Dyson est un designer anglais. Il a étudié le design industriel à la Central Saint Martins College of Art and Design. Diplômé en 1994, il a commencé à travailler dans la conception d’intérieurs avant de se lancer dans la conception de produits

Lire la suite sur la fiche designer de Jake Dyson