Aujourd’hui, nous vous proposons un regard ludique sur les postures du corps induites par un mobilier.

La plupart des canapés sont conçus pour une seule et unique façon de s’asseoir, avec un angle parfaitement naturel et droit.
Or dans la vraie vie, nous sautons, nous nous affalons, nous dormons sur les canapés, mais nous restons rarement assis dans une position verticale.

Le designer suisse Alexander Rehn a créé le concept Canapé Cay, non seulement pour accueillir un grand nombre de postures différentes, mais surtout pour les anticiper.
A première vue, le canapé semble être fixé dans une position statique, mais selon l’endroit où l’on s’y assied, la forme du canapé prend lentement une forme différente, en fonction de ses plis, pour apporter un soutien optimal. Cela fait penser à un origami géant.

Après une journée épuisante, il n’y a rien de mieux que de rentrer chez soi pour se détendre devant la cheminée, la télévision ou pour profiter d’un bon livre. « Cay », est un paysage pour votre salle de séjour qui est capable de répondre à ces besoins. L’utilisateur est le protagoniste, à travers son mouvement, il change la forme des meubles. Il est libre de choisir s’il veut s’asseoir, se coucher ou se détendre sur le canapé seul ou avec quelqu’un d’autre. – Alexander Rehn

Il n’y a pas de vraie magie dans la conception de ce canapé – ce n’est pas une inclinaison à réglage électrique de La-Z-Boy – juste une série de charnières bien placées et des piétements à angle qui permettent au canapé de se métamorphoser.

Le designer a expérimenté un grand nombre de formes, de tailles de coussins, de longueurs des jambes afin de prévoir chaque mouvement potentiel de son canapé.
[…]

Bien sûr, à en juger par la vidéo, les formes que prennent le canapé ne sont pas toujours celles que l’utilisateur veut lui donner, mais cela lui confère aussi un petit coté ludique bien appréciable dans un salon ou un lobby.

La plupart du temps, à l’usage, les gens vont s’asseoir dedans, juste pour voir si le canapé peut effectivement se plier à leurs envies; mais après quelques secondes d’adaptation, quand ils sont finalement dans une position agréable, généralement dictée par le canapé, ils se rendent vite compte que c’est souvent plus confortable que la manière qu’ils avaient imaginée.

C’est un peu le canapé qui travaille avec son utilisateur pour trouver la meilleure position.

Cet article est une traduction libre d’un post paru sur Fastcode Design